Se positionner

Bienvenue dans la rubrique "se positionner"!

Cette rubrique (en cour de développement) a pour objectif de vous faire prendre conscience de vos propres références culturelles.

Nous vous proposons d'explorer 2 niveaux différents:

A chaque niveau, l'enjeu est d'abord de se connaître.

Chemin faisant vous repérerez aussi ce qui vous différencie des autres, d'une manière générale, et de vos futurs voisins et collègues en particulier.

Le référentiel de compétences culturelles

Dans ce chapitre, il s'agit d'auto évaluer vos compétences interculturelles en vous aidant du présent référentiel (► voir le fichier attaché).

Vous pouvez réaliser cette évaluation seul, vous pouvez aussi échanger sur ce sujet avec une personne qui vous connait bien.

Le référentiel répertorie 6 domaines de compétences, comprenant un ou plusieurs items.

Pour chaque item attachez-vous à définir à quel niveau vous vous positionnez: niveau de base, intermédiaire, avancé, expert/fluent.

 

Cet exercice a pour but d'attirer votre attention sur des zones de vigilance et ouvrir des pistes pour saisir les opportunités de développement liées à votre parcours à l'étranger.

Management

Organisation:

Capacité à dessiner, mettre en place et faire fonctionner (accompagnement du changement) les organisations les mieux adaptées tenant compte des spécificités et besoins locaux et des pratiques et politiques de l'entreprise.

Animation d'équipe:

Capacité à adapter son style de management à la culture de ses équipes tout en étant capable d'atteindre les objectifs fixés. Aptitude à faire face à des situations inhabituelles, avec des partenaires aux valeurs et comportements différents des siens. Capacité à maintenir le cap fixé tout en remettant en cause la façon de l'atteindre. Vigilance mentale, capacité à prendre des rôles à la fois centrés sur la réalisation d'une tâche et sur les relations interpersonnelles au sein d'une équipe.

Communication (diplomatie):

Aptitude à transmettre un message en prenant en compte la perspectives et les références de son interlocuteur. Capacité à s'adapter aux réactions de son interlocuteur pour qu'il comprenne le message avec le moins d'ambigüité possible et, si possible, qu'il y adhère. Empathie, écoute, habileté en communication.

Négociation:

Savoir identifier ses propres enjeux et ceux de son interlocuteur. Savoir définir sa stratégie en identifiant clairement ses objectifs et sa marge de manoeuvre. Etre capable d'assumer une situation conflictuelle sans agressivité. Etre capable de gérer des conflits.

Prise de décision:

Etre capable de travailler et prendre des décisions dans des situations complexes (partenaires et enjeux multiples; systèmes de référence différents, informations disponibles disparates et d'une fiabilité variable); disposition à apprendre (ouverture d'esprit, curiosité intellectuelle, attitude d'écoute, aptitude à reconnaître ses erreurs ou échecs et à en tirer les leçons) et tolérance à l'ambigüité.

Mobilité

Adaptabilité:

Expérience des voyages internationaux. Aptitude à s'adapter rapidement à de nouveaux environnements de vie et de travail. Capacité à créer des relations et des liens de collaboration avec de nouveaux partenaires ayant des référentiels, valeurs et comportement différents des siens.

Expatriation

Capacité à quitter son pays, seul ou en famille, pour vivre dans un pays étranger.

Stress et fatigue:

Résistance au stress et forme physique permettant d'absorber les voyages fréquents, les décalages horaires et les contraintes inhérentes à un rôle de représentation à l'étranger.

Isolement:

Conserver un bon niveau d'efficacité dans un contexte étranger, avec peu de support et de possibilités d'échanges de vue avant de prendre des décisions.

TIC:

Savoir utiliser les nouveaux outils de communication de manière efficace et autonome. Conserver une forte productivité tout en étant en situation de forte mobilité

Conscience interculturelle

Se connaître:

Connaissance de ses propres ancrages culturels et conscience de ceux d'autrui. Capacité à ne pas toujours considérer son propre modèle culturel comme modèle de référence universel (ethnocentrisme).

Comprendre la diversité:

Conscience des différences culturelles, de leur impact sur la communication, la négociation et le management.

Disposition à apprendre:

Capacité à appréhender les situations interculturelles comme un potentiel d'apprentissage et une source d'enrichissement plutôt que comme une menace.

Connaissance du pays

Contexte professionnel (national/régional)

Connaissance extensive (et approfondie) des spécificités locales ( ou régionales) liées à son métier (règlementation, secteur d'activité, contexte socio politique...)

Contexte extraprofessionnel

Curiosité vis à vis du pays d'accueil avec la volonté de le découvrir en profondeur et d'aller au delà des premières impressions et idées reçues.

Langues

Anglais

Langue du pays d'accueil ou de la région

Indiquez lesquelles:

Autres langues

Indiquez lesquelles:

gestion de carrière

Réseaux

Développer ses réseaux à l'étranger sans négliger la relation avec le siège social et le réseau dans son pays d'origine.

Ancrages

Capacité à gérer sa carrière, à maintenir ses orientations en phase avec ses ancrages.

Disposition à la mobilité

Etre capable d'aller-retours entre des affectations au siège (hors expatriation) et dans des filiales.

Vos préférences culturelles

Nous vous proposons, en reprenant les axes proposés par F trompenaars*, de vous positionner en repérant, pour chaque dipôle, où va plutôt votre préférence.

Reconnaître une préférence ne signifie aucunement que cette dernière s'applique systématiquement, dans toutes les circonstances et à l'exclusion de l'autre polarité.

Au contraire, vous êtes probablement amené(e) régulièrement, selon les circonstances ou les sujets, à utiliser l'une et l'autre préférence. La préférence repérée ne constitue qu'un ancrage particulier, une attitude spontanée.

Repérer sa préférence, sans chercher à mesurer de quelque manière son intensité, permet d'identifier un schéma de pensée ou de comportement spontané et surtout de comprendre, dans le contact avec d'autres personnes et d'autres cultures, que d'autres peuvent fonctionner autrement.

Identifier l'écart, c'est se donner le moyen d'établir un pont pour le combler.

 

* Riding the waves of culture

Contrat vs situation

Etes-vous plutôt porté(e) à considérer qu'il existe des solutions et règles de portée générale qui ont vocation à s'appliquer indépendamment des circonstances pour le bien du plus grand nombre, ou mettez vous plutôt l'accent sur les circonstances particulières et sur l'importance des relations individuelles, qui nécessitent que les solutions soient adaptées.

  • Les personnes qui ont une préférence pour l'universalisme attachent souvent beaucoup d'importance aux respect des règles et des lois. Ils considèrent que les obligations du contrat s'imposent quelles que soient les circonstances et que les meilleures pratiques doivent être généralisées.
  • Les personnes qui ont une préférence pour le particularisme attachent souvent beaucoup d'importance aux gens et au contexte. Elles pensent que les règles peuvent être adaptées lorsqu'elles ne conviennent pas à la situation.

Exemples à explorer

Le contrat

votre entreprise a signé avec un magasin de jouets un contrat pour la fourniture de voitures miniatures, avec des prix négociés au vu des quantités à livrer. Avec la crise économique, Le marché du jouet s'est écroulé et votre client vous demande de suspendre les livraisons.

Comment réagissez-vous?

- Les personnes de préférence universaliste auront tendance à mettre l'accent sur le contrat. le client s'est engagé par contrat à acheter une certaine quantité de voitures. Vous avez fait des concessions à l'époque, votre client doit maintenant tenir ses engagements.

- Les personnes de préférence particulariste seront plus sensibles aux circonstances et à la relation avec le client. Vous comprenez que votre client puisse avoir des problèmes. Vous pouvez peut-être envisager avec lui des manières d'adapter le contrat à la situation.

L'évaluation des performances

Vous préparez l'évaluation d'un de vos commerciaux. Celui-ci a juste atteint les objectifs que vous lui aviez fixés, mais il a bénéficié d'une conjoncture très favorable et vous avez été vous même mobilisé(e) à plusieurs reprises dans la négociation de contrats sur son secteur.

Que pensez-vous de sa performance et de la manière dont elle devrait être récompensée?

- Les personnes de type universaliste mettent l'accent sur le contrat initial, en l'occurrence les objectifs fixés. Ils seront portés à  considérer que le commercial a pleinement honoré son contrat et que sa performance doit être récompensée à ce titre?

- Les personnes de préférence particulariste considèreront les circonstances -la situation économique, l'aide apportée- et peuvent estimer que le vendeur, du fait de ces circonstances aurait pu obtenir de meilleurs résultats ou bien qu'il n'est pas vraiment à l'origine des résulats obtenus.

Mon auto-évaluation:

 

Plutôt universaliste           Plutôt particulariste

                   

 

Individu vs groupe

Comment vous situez-vous par rapport à la notion de groupe?

  • Les personnes qui ont une préférence pour l'individualisme pensent que le groupe est une sommes d'individus. C'est en favorisant l'initiative individuelle, le développement de chacun que la communauté se développe et prospère. la personne est individuellement responsable de ses actes et de ses résulats.
  • Les personnes qui ont une préférence pour le communautarisme considèrent que les individus se définissent d'abord par leur appartenance à un groupe ou une communauté. La situation de chacun dépend de la prospérité ou du développement du groupe. Les membres du groupes sont solidairement responsables des actes et des résultats obtenus.

 

Exemples à explorer

  • Comment préférez-vous accomplir vos tâches? - Seul(e).... ou en groupe?
  • Comment préférez prendre vos décisions? - Seul(e)... ou sur une base consensuelle
  • Comment préférez vous que votre travail soit récompensé? - Individuellement... ou collectivement?
  • Comment préférez vous rendre à des réunions de négociation?- Seul(e)... ou en équipe?
  • Qu'est-ce qui est pour vous le plus important? - l'argent... ou la reconnaissance?

 

Mon auto-évaluation:

Plutôt individualiste           Plutôt communautariste

                      

 

Expression des émotions

Avez-vous tendance a facilement exprimer vos émotions?

  • Les personnes qui ont une préférence affective ont tendance a exprimer librement leurs émotions.
  • Les personnes qui ont une préférence neutre ont tendance à les contrôler au maximum et à ne pas les afficher.

 

Mon auto-évaluation:

Plutôt affectif           Plutôt neutre

                   

 

Interrelations

Vos interrelations sont-elles nombreuses et faciles, mais cantonnées à des compartiments de votre vie; ou prennent-elles plus de temps pour se développer, s'étendant à tous les pans de votre existence?

  • Les personnes ayant une préférence spécifique ont souvent un espace public important mais strictement compartimenté. Elles se font très facilement et très rapidement de nouvelles relations; mais ces relations restent limitées à la sphère publique et à un contexte particulier.  Elles ont beaucoup de relations, mais ne tissent de véritables relations d'amitié qu'avec un petit nombre d'entre elles.
  • Les personnes ayant une préférence diffus, mettent souvent plus de temps à engager une nouvelle relation. Leur espace public étant peu important, elles perçoivent avec inquiétude le risque d'envahissement de leur sphère privée et ne s'autorisent donc des démonstrations d'amitié que lorsqu'elles sont dans un rapport de confiance avec la nouvelle personne, prêtes à bâtir une vraie relation d'amitié.

Exemples à approfondir

- Quand vous rencontrez une nouvelle personne, êtes vous rapidement ouvert et jovial ou bien adoptez vous d'abord une position de réserve?

- Quand vous invitez des collègues à diner chez vous, vous attendez-vous à les voir se promener dans toute la maison; ou certaines pièces vous paraissent-elles être plus privées que d'autres? 

Mon auto-évaluation:

Plutôt spécifique           Plutôt diffus

                   

 

Statut vs réalisations

Fondez-vous le respect que vous accordez aux personnes davantage sur leur statut social ou sur ce qu'elles ont concrètement réalisé?

  • Les personnes plutôt impressionnées par le statut ont tendance a accorder de l'importance à la place occupée dans la société, à la façon dont une personne est considérée. Elles entretiennent un fort respect pour les personnes les plus agées, les diplômes, les signes officiels de reconnaissance. Elles attachent une grande importance à l'ascendance familiale et aux réseaux de relations. Le succès est mesuré d'abord sur le degré d'auto-réalisation.
  • Les personnes plutôt impressionnées par les réalisations valorisent le succès matériel, les résultats. Elles sont tournées vers l'avenir plus que vers le passé.

Questions pour approfondir

- Est-ce qu'il est plus important d'accomplir vos objectifs professionnels ou d'entretenir de bonnes relations avec votre famille et vos amis?

- Comment mesurez-vous le succès?

  • par la reconnaissance et la rémunération ?
  • par la satisfaction personnelle et l'autoréalisation?

 

Mon auto-évaluation:

Valorise le statut          Valorise les réalisations

                   

 

Rapport au temps

Etes vous plutôt du genre à faire une chose ou plusieurs choses à la fois?

  • Les personnes de préférence monochrone préférent prendre une tâche après l'autre et mener chacune jusqu'au bout.
  • Les personnes de préférence polychrone font volontiers plusieurs choses en même temps.

Exemples pour approfondir:

1-Lorsqu'il sert ses clients aux Etats Unis, le commerçant traite une commande après l'autre. En France, le boucher qui aura déballé un morceau de jambon demandera tout naturellement aux autres clients si certains veulent du jambon avant de le ranger.

2-Vous êtes au téléphone avec un client lorsqu'arrive un collègue avec lequel vous aviez rendez-vous.

- Vous faites un signe à votre collègue et lui indiquez d'un geste de s'asseoir.

- Vous restez concentré sur votre appel sans manifester d'attention à votre collègue

 

Mon auto-évaluation:

Plutôt monochrone          Plutôt polychrone

                   

 

Contrôler la nature

Considérez-vous que ce que vous pouvez réaliser dépend d'abord de vous ou d'abord de l'environnement?

Les personnes de préférence "contrôle" considèrent que, quelles que soient les difficultés et contraintes de l'environnement, le succès de leurs initiatives dépend de leur détermination à les mettre en oeuvre. Face à des obstacles, il est important de résister et de se donner les moyens de les dépasser ou contourner.

Les personnes de préférence "accompagnement" de la nature, considèrent qu'il est des forces qu'il est vain d'affronter directement. Elles pensent qu'il est plus efficace d'accompagner le mouvement naturel des choses plutôt que de s'y opposer, et d'exploiter au contraire les opportunités offertes par l'environnement pour atteindre ses objectifs.

Mon auto-évaluation:

Position de contrôle           Position d'accompagnement