Scolarisation

Système français ou système local ? 

Le choix du système scolaire français ou international permet de maintenir une continuité avec le programme d’enseignement du pays d’origine et limite les difficultés liées à la maîtrise de la langue. Quand l’expatriation est courte, que les différences entre les cursus sont importantes et quand l’école ou le lycée français existe, la solution s’impose.

Le choix du système local est aussi gage d’intégration, de découverte, d’apprentissage de la langue du pays. L’expérience vaut souvent d’être tentée. Le changement de système peut d’ailleurs être à l’origine de divines métamorphoses pour des enfants pour lesquels le système du pays d’origine était resté mal adapté et qui voient dans le système du pays d’accueil un environnement beaucoup plus favorable à l’épanouissement de leurs talents.

Scolarité des Français à l'étranger

Le système français à l’Etranger: de bon niveau mais avec des réalités très variables et un coût significatif.

Pour ceux qui souhaitent que leurs enfants poursuivent dans le système français c’est une solution d’autant plus imaginable et réalisable que la France dispose du réseau d'établissements d'enseignement à l'étranger le plus imposant au monde. Il est fréquenté par 150 000 élèves, dont 60 000 Français.

L’enseignement Français à l’Etranger se distingue de l’enseignement en Métropole sur un certain nombre de points.

La scolarité à l'étranger n'est pas gratuite, sauf à de rares exceptions.

Le réseau est loin d’être homogène : ici de grands établissements, là de petites écoles organisées sur un chantier.

Quand l'ensemble de la scolarité ne peut être assurée localement, les services du Centre National d'Enseignement à Distance (CNED) prennent le relais. A charge pour les parents d’assurer une supervision étroite des enseignements.

En ce qui concerne le statut des établissements scolaires, la majorité a signé avec l'Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger (AEFE) une convention ; certains sont placés sous sa gestion directe ; d'autres sont régis par un accord international. Quel que soit leur statut, toutes ces écoles suivent les programmes français, reconnus par le ministère de l'Education nationale.

Pour ceux qui s’installent en France en famille, la scolarisation n’est a priori pas une difficulté.Les enfants peuvent être inscrits dans les établissements scolaires où ils bénéficieront d’un soutien initial pendant la période d’adaptation et d’apprentissage du Français. Les établissements relèvent soit de l’enseignement public soit de l’enseignement privé sous contrat, ce qui garantit un coût de scolarité réduit. A noter que l’établissement scolaire de vos enfants est déterminé, sur la base de la carte scolaire, en fonction de l’adresse de votre domicile (toutes les informations à la mairie de votre domicile).

La solution Internat

Lorsqu'il n'existe pas d'établissement sur place, quand la situation de risques dans le pays d'expatriation pose problème, où lorsque de trop fréquents changement de résidence risquent de perturber la scolarité des enfants d'expatriés, l'internat offre une solution rassurante et stable.

Etablissements publics

Etablissements privés

 

Scolarité des étrangers en France

Ceux qui veulent maintenir leurs enfants dans l’environnement linguistique du pays d’origine peuvent le faire, pour le primaire dans une école bilingue et , dans le secondaire, dans le cadre d’une section internationale, où les élèves étrangers sont admis de droit, ou au sein d’un lycée international.

Copyright © Equipaje 2012 - Tous droits réservés | Conditions d'utilisation | Liens | RSS  | Web Design fewStones