Visa

Un visa est-il obligatoire? Lequel choisir? Le choix n'est pas anodin ne serait-ce que pour l'emploi du conjoint.

Partir en Europe

Pour les Français comme pour tous les ressortissants d’un pays de l’Union européenne s’installant dans un autre pays de l’Union, les choses sont simples : ils ont le droit de se rendre dans n’importe quel pays pour y travailler comme salarié ou comme indépendant, pour y chercher un emploi ou pour prendre leur retraite. Dès lors que le séjour se prolonge, il est cependant indispensable de faire la demande d'une carte de résident communautaire ( valable 5 ans) auprès de la délégation Régionale du Service des Etrangers et des frontières .

Pour l’accès à l’emploi, les ressortissants d’un pays de l’Union ont les mêmes droits que les nationaux : droit de postuler à des emplois dans le secteur privé voire dans le secteur Public (sauf exception lorsque les emplois touchent à l’exercice de la Puissance Publique ou ont pour objet la sauvegarde des intérêts généraux de l’Etat).
 

Partir en dehors de l'Union Européenne

Dans les situations de mobilité en dehors de l’Union Européenne, il est en revanche souvent nécessaire d’obtenir un visa de séjour ou d’immigration. Les délais de traitement des demandes peuvent être longs ; il est donc fortement conseillé d’engager les démarches nécessaires aussi tôt que possible.

En ce qui concerne la possibilité de travailler dans le pays d’accueil, les situations sont très variables et il y a lieu de se renseigner sur les conditions propres à chaque pays. Le principe général reste cependant qu’il est a priori impossible d’exercer une activité sur le territoire d’un Etat sans avoir obtenu au préalable une autorisation de travailler.

Pour ceux et celles qui partent en tant qu'accompagnants, il est important d'être attentifs au visa qui pourra vous être accordé en fonction du pays et de votre situation. Les cas sont encore nombreux, même si la situation s'améliore, de pays dans lesquels le visa d'accompagnant est assorti d'une interdiction de travailler sur place. Partir avec un visa inadapté obligera au mieux à faire de nouvelles démarches dans le pays d'accueil, au pire, à abandonner toute vélléité d'exercer une activité professionnelle sur place.

La fondation permits s'est donné pour objectif, au travers d'actions de lobbying auprès des gouvernements des états, de faciliter l'accés à l'emploi des conjoints d'expatriés. Le site (en anglais) donne des informations régulièrement mises à jour concernant les autorisations de travail pour les conjoints. 

On peut aussi, plus qu'utilement, consulter le site du consulat du pays d'accueil. Il est rare que l'information soit parfaitement lisible ou compréhensible, mais la lecture des textes de référence permettra de se faire une bonne première idée de la situation et de poursuivre l'analyse avec les spécialistes de l'immigration.

 

Copyright © Equipaje 2012 - Tous droits réservés | Conditions d'utilisation | Liens | RSS  | Web Design fewStones