Histoire

Le nom de Singapour (littéralement la ville du Lion) apparaît pour la première fois dans les Annales Malaises, écrites au XVIIe siècle, pour raconter l'histoire de la monarchie malaise.

Selon ce document, c'est Parameswara, gouverneur de Sumatra au début du XVème siècle qui appela ainsi l'ile dans laquelle il avait cru apercevoir un lion de 3 couleurs, un personnage important dans la mythologie hindoue.
Parameswara monta plus au nord de la péninsule et instaura l'empire malais à Malacca. L'empire couvrait la malaisie, singapour et une grande partie de Sumatra. Lorsque les portugais envahirent Malacca en 1511, le sultan s'enfuit au sud de Johor, où il réinstaura un nouvel empire. 
Le sultanat de Johor fut affaibli par les conflits avec les portugais, les hollandais et les Bugis des Célèbes. A la fin du XVIIIème siècle, Johor et Singapour était sous domination hollandaise, bien que la famille royale malaise continuât de gouverner. Les Hollandais établirent des ports dans les iles Riau et l'empire malais tomba en désuétude.

Port anglais

En 1819, lorsque Sir Stamford Raffles arrive dans le détroit de Singapour, l'ile est couverte de végétation sauvage et peuplée d'environ 1000 habitants qui cohabitaient avec les tigres et les cochons sauvages.
Sir Stamford Raffles ( un représentant de la British East India Company) a rapidement la conviction que Singapour est l'endroit idéal pour établir un comptoir britannique dans la région et faire pièce à la domination hollandaise.
En Mars 1819, il signe un traité avec le Sultan de Johor qui donne à la Compagnie des Indes orientales, la permission d'établir un comptoir de commerce à Singapour. Port Franc, Singapour se développe rapidement et attire des commerçants de partout: Europe, Moyen orient, Inde, Chine et Malaisie.
En 1826, Singapour, Malacca et Penang forment la communauté du détroit. En 1860, la population de Singapour s'est considérablement accrue et atteint 80 000 habitants (au 2/3 d'origine chinoise). En 1867, le détroit devient une colonie britannique. Avec l'ouverture du Canal de Suez , le port de Singapour augmente encore son importance: le détroit de Malacca devient notamment le point de passage du caoutchouc en provenance d'extrême orient.
Singapour ne prend pas part à la première guerre mondiale, et l'ile accueille de nouveaux arrivants de l'étranger. Les immigrants venant d'Europe apportent avec eux de nouveaux goûts et usages qui participent au melting pot. Le groupe d'immigrants le plus large est celui des chinois. En 1930, la China tente de restreindre le nombre des hommes qui peuvent ainsi émigrer. De nombreuses femmes viennent seules de Chine, épousent des chinois sur place et s'installent définitivement à Singapour.
Pendant la période d'expansion japonaise en Asie, les anglais font de Singapour une place militaire. Mais les différentes fortifications ne parviennent pas à empêcher l'invasion japonaise en Février 1942. A la fin de la guerre, Singapour redevient colonie anglaise. 

Marche vers l'indépendance

En 1946, la Grande Bretagne supprime la communauté du détroit pour créer une Malaisie unifiée. Les anglais se heurtent rapidement aux velléités d'indépendance des singapouriens.
Les singapouriens obtiennent en 1948 la mise en place d'un conseil législatif et l'élection d'un 1er Ministre. En 1957, les Singapouriens envoient une délégation dont fait partie un jeune avocat, Lee Kuan Yew, qui demande avec succès de nouvelles concessions en direction d'une indépendance de l'Ile. En 1959, Lee Kuan Yew, leader du PAP (People's Action Party) devient le premier premier ministre de l'Histoire de Singapour.

L'indépendance

En 1963, Singapour, ayant acquis son indépendance des anglais, rejoint la Malaisie (elle -même indépendante depuis 1957). L'union des deux pays fait long feu et Singapour devient un Etat souverain le 9 Aout 1965.
Lee Kuan Yew reste premier ministre jusqu'en décembre 1990, date à laquelle Goh Chok Tong lui succéde. Depuis 2004, c'est Lee Hsien Loong, le fils de Lee Kuan Yew, qui est à la tête du gouvernement.

 

Ouvrages sur l'histoire de Singapour

  • Les Français à Singapour, Maxime Pilon et Danièle Weiler- Les éditions du pacifique: une histoire de Singapour vue au travers des français qui y ont séjourné.
  • Singapore Struggle for success- John Drysdale

                 Généralités                             Trouver un emploi                          Créer une entreprise

                    Networking                                Etudier                                           Aller plus loin

Copyright © Equipaje 2012 - Tous droits réservés | Conditions d'utilisation | Liens | RSS  | Web Design fewStones